LE DIRECT
L'avocate Gisèle Halimi, responsable du mouvement féministe "Choisir", donne une conférence de presse à Toulouse, le 17 mars 1978.
Crédits : JEAN-CLAUDE DELMAS - AFP

Gisèle Halimi


avocate et militante féministe
En savoir plus

Biographie de Gisèle Halimi

Née en Tunisie française en 1927, dans une famille pauvre, juive, dominée par l’ordre patriarcal, Gisèle Halimi  a très tôt fait le nécessaire pour s’affranchir de plusieurs dominations : celle de sa famille, de la religion, des hommes. Adolescente, elle gagne de quoi quitter sa terre natale pour rejoindre Paris en 1945 et y étudier le droit. Jeune avocate, elle défend les indépendantistes tunisiens et algériens, puis défend des femmes auxquelles l’on reproche d’avoir avorté. Pour atténuer leur peine, il faut plaider les circonstances atténuantes, ce qui revient à demander pardon… Mais lors du procès de Bobigny, en 1971, Gisèle Halimi refuse de demander pardon au nom de sa cliente en invoquant les circonstances atténuantes et fait le procès de cette loi liberticide. Marie-Claire Chevalier, qui a avorté après avoir été violée, est acquittée. C’est une étape importante dans la marche vers la légalisation de l’avortement en 1975. Amie de Simone de Beauvoir et de Jean-Paul Sartre, dont elle fut aussi l’avocate, Gisèle Halimi a lutté pour l’émancipation des femmes sans jamais faire de carrière politique, à part une brève expérience de la députation au début du septennat de François Mitterrand. Fondatrice de l’association Choisir, La Cause des femmes, Gisèle Halimi témoigne d’un courant du féminisme français caractérisé notamment par la certitude que cette lutte émancipatrice ne peut se passer des hommes.

Dernières publications sur Gisèle Halimi

L’histoire en direct - Novembre 1974, l’avortement en question
1h
1988L’histoire en direct - Novembre 1974, l’avortement en question
Les Nuits de France Culture
LE 26/11/2017

L’histoire en direct - Novembre 1974, l’avortement en question (1ère diffusion : 04/01/1988)

Avant la loi Veil, le coup d'éclat des 343 "salopes"
Documentaires
1971Avant la loi Veil, le coup d'éclat des 343 "salopes"
LE 05/04/2017

Le 5 avril 1971, elles étaient 343 à signer publiquement un manifeste dans Le Nouvel Observateur et à déclarer publiquement qu'elles avaient eu recours...

58 min
24 min
2h31
45 min
Gisèle Halimi, la cause des femmes (5/5) : Gisèle Halimi : la construction d'une vie
28 min
Gisèle Halimi, la cause des femmes (5/5) : Gisèle Halimi : la construction d'une vie
A voix nue
LE 11/11/2011

Etre avocate, c’est vivre dans le conflit. Mais pour Gisèle Halimi, le féminisme est une lutte émancipatrice qui ne peut pas se passer de l’oppresseur....

Gisèle Halimi, la cause des femmes (4/5) : Gisèle Halimi : "Le féminisme est irréductible à la politique"
28 min
Gisèle Halimi, la cause des femmes (4/5) : Gisèle Halimi : "Le féminisme est irréductible à la politique"
A voix nue
LE 10/11/2011

Gisèle Halimi n’a jamais voulu faire une carrière politique, même si elle distingue un féminisme de droite et un féminisme de gauche.

Gisèle Halimi, la cause des femmes (3/5) : Gisèle Halimi, une avocate irrespectueuse
28 min
Gisèle Halimi, la cause des femmes (3/5) : Gisèle Halimi, une avocate irrespectueuse
A voix nue
LE 09/11/2011

Commise d’office pour défendre des indépendantistes tunisiens, Gisèle Halimi s’est engagée de cette façon dans les luttes anticoloniales en Tunisie et...

Gisèle Halimi, la cause des femmes (2/5) : Gisèle Halimi ou l'auto-éducation
28 min
Gisèle Halimi, la cause des femmes (2/5) : Gisèle Halimi ou l'auto-éducation
A voix nue
LE 08/11/2011

Gisèle Halimi s’est battue pour échapper à la vie que ses parents lui avaient préparée : elle a lu, étudié, refusé un mariage arrangé lorsqu’elle avait...

28 min
Gisèle Halimi, la cause des femmes (1/5) : Gisèle Halimi, l'origine d'une révolte
A voix nue
LE 07/11/2011

Gisèle Halimi témoigne d’un courant du féminisme français caractérisé notamment par la certitude que cette lutte émancipatrice ne peut se passer des hommes....

2h7
Ecouter le direct
Le direct