Programmes

Michèle Morgan


actrice française (1920-2016)
En savoir plus

Biographie de Michèle Morgan

L'enfance de Simone Roussel est marquée par cette immense volonté de devenir actrice. Elle n'a que 14 ans lorsqu'elle remporte le deuxième prix au Concours de Photogénie de Dieppe. Cet événement est déterminant puisqu'il lui permet de faire ses premiers pas devant la caméra, comme figurante. En 1935, on la découvre notamment dans Mademoiselle Mozart aux côtés de Danielle Darrieux. Quelques figurations et un passage aux cours d'art dramatique de René Simon, et Michèle Morgan est déjà en haut de l'affiche aux côtés de Raimu, dans Gribouille, de Marc Allégret.

En 1938, Le Quai des Brumes est couvert de récompenses internationales, dont le Prix Louis Delluc.

Devant un tel succès, RKO - société de production américaine - propose un contrat à la jeune femme (1940). Michèle quitte alors une Europe meurtrie. Elle est surnommée «les yeux du cinéma français», tellement son regard transperce la pellicule et envoûte le spectateur. Elle rencontre Bill Marshall, qu'elle épouse. De cette union naît Mike, en 1944. Lassée par cette expérience américaine, Michèle Morgan fait son grand retour sur les écrans français dans la Symphonie Pastorale d'après André Gide, réalisé par Jean Delannoy. Dès lors, Michèle Morgan redevient l'actrice française la plus appréciée.

En 1950, elle épouse Henri Vidal, avec lequel elle tourne plusieurs films.

Sur le tournage de Le Miroir à deux faces, en 1957, Michèle Morgan retrouve Gérard Oury qu'elle avait perdu de vue depuis le cours Simon. Après le décès de son mari, le réalisateur prend une place privilégiée aux côtés de Michèle Morgan.

Au cours de sa carrière, Michèle Morgan a révolutionné l'image de la femme moderne, a joué dans plus de soixante-dix films avec les acteurs et réalisateurs les plus prestigieux, et est devenu un véritable symbole du cinéma français. En 1971, elle est Présidente du Jury du Festival International du Film de Cannes ; en 1988, elle est faite Commandeur de la Légion d'Honneur.

Malgré sa retraite, elle fait parfois cadeau de sa participation à Claude Lelouch comme dans Le chat et la souris (1975), Robert et Robert (1978) et Un homme et une femme, vingt ans déjà (1986), avant d'apparaître une dernière fois au cinéma aux côtés de Marcello Mastroianni dans Ils vont tous bien de Giuseppe Tornatore.

Documentation de Radio France janvier 2016

Dernières publications sur Michèle Morgan

Michèle Morgan, "les yeux du cinéma français", est morte
20/12/2016
Michèle Morgan, "les yeux du cinéma français", est morte

Du "Quai des brumes", film qui l'a révélée en 1938, jusqu'aux années 1960, elle a été l'une des des plus grandes vedettes du cinéma français... L'actrice...

Ecouter le direct
Le direct